Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est un document qui permet d’évaluer la consommation d’énergie d’un logement ou d’un bâtiment. Il est obligatoire pour la vente ou la location d’un bien immobilier et doit être réalisé par un professionnel certifié. Ce diagnostic permet de mesurer la performance énergétique du bien, de donner une estimation de la consommation d’énergie et de proposer des recommandations pour améliorer l’efficacité énergétique du logement.

Cependant, certaines habitations sont considérées comme de véritables passoires énergétiques, c’est-à-dire qu’elles ont une consommation d’énergie très élevée, ce qui peut entraîner des factures énergétiques exorbitantes. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux départements où l’on recense le plus de passoires énergétiques.

Les passoires énergétiques : qu’est-ce que c’est ?

Avant de nous intéresser aux départements où l’on recense le plus de passoires énergétiques, il convient de définir ce qu’est une passoire énergétique. En effet, ce terme est souvent utilisé pour qualifier les logements qui ont une consommation d’énergie excessive, mais il n’existe pas de définition précise.

En général, on considère qu’un logement est une passoire énergétique s’il consomme plus de 330 kWh/m²/an, ce qui correspond à la lettre G sur l’étiquette énergie du DPE. Cela signifie que le logement a une très mauvaise performance énergétique et que sa consommation d’énergie est très élevée.

Les passoires énergétiques sont souvent des logements anciens qui ont une mauvaise isolation thermique et des équipements énergétiques obsolètes. Ces logements sont très coûteux en énergie et sont responsables d’une importante émission de gaz à effet de serre.

Les départements où l’on recense le plus de passoires énergétiques

Selon les derniers chiffres de l’Observatoire national de la précarité énergétique, en 2020, près de 7 millions de ménages en France étaient en situation de précarité énergétique, c’est-à-dire qu’ils consacrent plus de 10% de leurs revenus à leurs dépenses énergétiques. Parmi ces ménages, on recense un grand nombre de passoires énergétiques.

D’après une étude réalisée par la start-up Homeloop, spécialisée dans les transactions immobilières, les départements où l’on recense le plus de passoires énergétiques sont principalement situés dans le nord et l’est de la France. Voici le classement des départements où l’on recense le plus de passoires énergétiques :

  • La Meuse
  • Les Vosges
  • La Moselle
  • L’Aube
  • L’Yonne
  • L’Eure-et-Loir
  • Le Pas-de-Calais
  • La Marne
  • La Haute-Marne
  • La Creuse

Ces départements se caractérisent par un parc immobilier ancien et souvent mal isolé, ainsi que par des conditions climatiques défavorables en hiver, ce qui contribue à augmenter la consommation d’énergie des habitations. De plus, ces départements sont souvent des zones rurales où les ménages ont des revenus modestes, ce qui complique la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

La Meuse, département où l’on recense le plus de passoires énergétiques, se distingue particulièrement avec près de 42% des logements qui sont classés en catégorie G sur l’étiquette énergie du DPE. Les Vosges et la Moselle suivent de près, avec respectivement 37% et 36% de logements classés en catégorie G.

Les départements où l’on recense le moins de passoires énergétiques

À l’inverse, certains départements se distinguent par une faible proportion de passoires énergétiques. Il s’agit souvent de départements situés dans le sud de la France, où le climat est plus clément et où les logements sont plus récents et mieux isolés.

Voici le classement des départements où l’on recense le moins de passoires énergétiques :

  • Les Bouches-du-Rhône
  • La Guadeloupe
  • La Martinique
  • La Guyane
  • La Réunion
  • La Corse-du-Sud
  • Les Alpes-Maritimes
  • Les Pyrénées-Atlantiques
  • Le Var
  • L’Hérault

Ces départements se caractérisent par un parc immobilier plus récent et mieux isolé, ainsi que par des conditions climatiques plus favorables en hiver, ce qui limite la consommation d’énergie des habitations.

Comment lutter contre les passoires énergétiques ?

La lutte contre les passoires énergétiques est un enjeu majeur pour la transition énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, il est essentiel de réaliser des travaux de rénovation énergétique pour améliorer l’efficacité énergétique des logements.

Le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs pour encourager les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique, tels que le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), la prime énergie ou encore le programme « Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

Il est également possible de faire appel à des professionnels certifiés pour réaliser un diagnostic de performance énergétique et proposer des recommandations pour améliorer l’efficacité énergétique du logement.

En conclusion, les passoires énergétiques sont encore très présentes en France, en particulier dans les départements situés dans le nord et l’est du pays. Pour lutter contre ce phénomène, il est essentiel de réaliser des travaux de rénovation énergétique et de faire appel à des professionnels pour améliorer l’efficacité énergétique des logements. Le gouvernement a mis en place des dispositifs pour encourager les ménages à réaliser ces travaux, mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la performance énergétique du parc immobilier français.

Lire aussi :
Comment rendre son logement plus écolo?
France Rénov, un service public, gratuit et neutre